Informations CNOSF

Communiqué de presse de l’Ordre : journée international des sages-femmes – des professionnels plus que jamais essentiels à la santé publique

Le 5 mai, le monde célèbre la profession de sage-femme, dont le rôle est essentiel pour la santé publique. Suivi gynécologique, suivi de la grossesse, de l’accouchement et de ses suites, prévention, dépistage et accompagnement des femmes victimes de violences… Les nombreuses compétences des sages-femmes françaises font de celles-ci des acteurs de premier plan pour la santé des femmes, mais leurs difficultés peinent pourtant à être entendues.

La dernière évolution donnant compétence aux sage-femmes pour réaliser les IVG instrumentales confirme le rôle essentiel d’une profession dont l’engagement en faveur de la santé publique et des droits des femmes est indiscutable. Ainsi, ce sont 39% des IVG par voie médicamenteuse en ville qui ont été effectuées par des sages-femmes en 2022, alors qu’elles ne disposent de cette compétence que depuis 2016.

Pourtant, ce rôle de premier recours auprès des femmes peine à être reconnu et la profession traverse une crise sans précédent. Interrogées en 2023, il est apparu que les attentes des sages-femmes portaient principalement sur deux axes : la reconnaissance du caractère médical de la profession et le renforcement des effectifs en maternité afin d’avoir plus de temps pour mieux accompagner leurs patientes, préoccupation qui rejoint celles des femmes. 

Alors que les maternités et le système de santé en général connaissent de grandes difficultés, la profession de sage-femme représente un atout essentiel. Grâce à l’évolution de leurs prérogatives et au nombre croissant de professionnelles exerçant en libéral, les sages-femmes permettent de faciliter l’accès aux soins et représentent une solution aux problèmes des déserts médicaux. Ce constat démontre le bien-fondé de l’extension des compétences des sages-femmes en matière de suivi gynécologique, entré en vigueur depuis 15 ans désormais.

Aussi, à l’occasion de cette journée symbolique, l’Ordre des sages-femmes appelle les pouvoirs publics à se saisir des propositions élaborées par l’ensemble des instances de sage-femme qui ont pour ambition de traiter à la fois les problématiques de santé rencontrées par les femmes et les difficultés de la profession. Le rôle des sages-femmes doit être reconnu et valorisé, tant pour répondre à leurs attentes qu’à celles des femmes.

CNOSF, 02/05/2024